M. J. a 51 ans, il travaille pour une entreprise de BTP (Bâtiment Travaux Publics) dans la réalisation de routes et d'autoroutes depuis qu'il a 16 ans. D'abord manœuvre puis conducteur d'engins, il occupe une fonction de chef d'application depuis 6 ans. M. J. est né en France et a été scolarisé jusqu'à l'âge de 15 ans. En 2014-2015, dans le cadre d'un parcours d'une durée de 120h, il suit une formation aux compétences-clés à l'ALPES.

  

Il a accepté de répondre à quelques questions.

 

Comment avez-vous connu cette formation ?

C'est mon patron qui a fait les démarches. En fait, j'ai signé un papier que je n'aurais pas dû signer...

Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

C'est un gars du chantier qui a fait un papier écrit de lui-même, comme quoi il avait mal au dos, qu'il pouvait pas travailler, et bon je lui ai dit « reste chez toi » , mais il avait le papier qu'il devait faire signer, et je l'ai fait. Ça aurait pu avoir des conséquences graves parce que sur le papier c'était comme un accident du travail, alors que le gars s'était fait mal à la maison en fait. Après, de là le patron m'a dit, est-ce-que tu n'as pas des problèmes pour lire ? J'ai dit que oui et mon patron m'a répondu : « y a des moyens de pouvoir t'aider, d'avancer quoi ».

Vous pouvez expliquer les difficultés que vous rencontrez, c'est par rapport à l'écriture, à la lecture de certains documents ?

Oui je mets un peu plus longtemps que les autres pour lire : le problème c'est quand il y a du monde sur le chantier, il y a la pression du chantier, la pression pour vite lire, c'est un peu compliqué quoi ! Mais voilà maintenant j'ai moins peur, j'ai peut-être plus confiance en moi, et je note mieux aussi, j'ai toujours un petit carnet.

Il sert à quoi ?

A noter tout, par exemple, quand le conducteur travaux le soir me demande les mètres carrés, ce que j'ai passé en tonnage, il veut tout savoir le soir, donc je marque dans un coin comme ça je sais jour par jour. Avant, je mettais juste un petit truc, maintenant je mets la date, le nom du chantier sur mon carnet, pas mal des informations.

Qu'est-ce qu'on peut vous demander d'autre au travail, à part écrire pour rendre compte de ce que vous faites ?

Calculer des surfaces, les tonnes d'enrobé que j'ai passées, il regarde par rapport aux mètres carrés si j'en ai gagné ou pas du tout, et après ce qui s'est passé des fois bon sur le chantier, si j'ai laissé des bouches à clefs, des tampons PTT, parce que quand ils viennent les remettre à la côte les maçons, ils peuvent savoir savent qu'il y a dix tampons à relever derrière nous.

Vous vous sentiez comment vous à l'idée d'intégrer une formation ?

Oui j'avais une petite appréhension, mais bon, après j'ai dit c'est pour m'aider !

Et depuis que vous êtes en formation, vous pouvez nous dire sur quoi vous avez travaillé ?

J'ai travaillé sur tout, sur l'écriture, la lecture, et puis l'ordinateur, la mise en route, copier-coller, écrire des textes, et voilà je me familiarise un peu mieux, j'ai moins peur qu'avant voilà c'est tout, ça me donne une confiance, que ce soit l'ordinateur, l'écriture et lecture, ça me donne de la confiance, et il est vrai qu'en groupe peut-être encore plus , on voit qu'au début j'étais bien tendu, maintenant je parle un peu mieux, je suis plus libéré.

Vous pouvez préciser des exemples de choses sur lesquelles vous avez travaillé ?

A l'écrit, j'ai rédigé des compte-rendus de chantier : ce que je fais dans la journée, du démarrage du chantier jusqu'à la fin du chantier, j'explique ce que je fais le matin, par exemple mesurer mes mètres carrés, regarder le chantier, regarder si j'ai bien une bonne signalisation, la sécurité, vider les camions, organiser le chantier, etc. Et puis, tous les mots compliqués je les note sur mon carnet, ça me permet d'aller regarder dessus.

Vous avez l'impression que vous faites des progrès ?

Oui, sur les phrases, avant j'oubliais un peu des petits mots, ça faisait des phrases un peu bâclés quoi, maintenant je vois que les petits mots ils y sont, des petits détails quoi, mais qui font comprendre la phrase.

Il y a aussi dans mon comportement oui, peut être avec les gars aussi ça doit jouer dans le comportement, de voir que je suis plus décontracté, pour laisser tomber la pression quoi, toujours avoir la tête sur les épaules, parce que tout retenir de tête, on ne peut pas mais avec le carnet sur le chantier ça sert.

Le soir avant le conducteur de travaux, il me demandait le tonnage et je n'avais pas l'info. Parce que je ne le notais pas ! Au début !

Je pense par rapport à certains qui ont peur de venir en formation, il ne faut pas, parce que après chacun travaille sur ses difficultés individuelles.

Votre formation est bientôt terminée, qu'est-ce que ça vous a donné envie de faire cette formation ? Dans l'entreprise ? Pour vous ?

Je ne sais pas, être chef de chantier peut-être. Je me sens plus capable qu'avant de dialoguer avec les gens et je connais aussi plus de mots techniques maintenant.

Voulez-vous ajouter d'autre chose?

Ça sert cette formation, c'est peut être dur de faire le premier pas, mais ça ne peut qu'aider, tous les jours.