David Mallows, directeur de recherche au NRDC (Londres) a présenté les politiques de formation des adultes mises en place dans plusieurs pays européens. Face au constat que ce sont les personnes ayant une forte maitrise en litteracie et en numéracie qui prennent le plus part aux formations professionnelles, David Mallows souligne l’importance et l’enjeu du développement de la formation des compétences de base en entreprise.

La comparaison des stratégies politiques des programmes de formation aux compétences de base en entreprise dans différents pays européens montre que la France, l’Allemagne, la Norvège et la Suisse ont élaboré une stratégie nationale sur le champ de la formation et disposent de financements spécifiques. L’Angleterre a par exemple mis en place un programme « Train to gain » afin d’encourager les employeurs à améliorer les compétences de base de leurs employés pour améliorer la performance de l’entreprise. A l’inverse, d’autres pays n’ont pas de financements dédiés, ou ils ne sont pas dédiés à de la formation en entreprise (Hongrie, Roumanie, Autriche …)

Cette étude comparative apporte plusieurs recommandations pour les pays européens, notamment l’importance de sensibiliser les employeurs aux bénéfices apportés par la formation de base des salariés en termes de performance économique. Il est ensuite important d’outiller les acteurs de la formation pour qu’ils puissent identifier les besoins de l’employeur et des salariés afin de pouvoir construire un parcours de formation adapté répondant à des besoins identifiés. L’étude rappelle aussi l’importance de replacer les dispositifs de formations aux compétences de base dans une logique d’apprentissage et de formation tout au long de la vie.